Archives pour la catégorie Economie

Taxe d’habitation: des explications, des engagements

 

Vous venez de recevoir votre avis d’imposition pour la taxe d’habitation de l’année 2013. Cet avis comporte plusieurs évolutions par rapport à ceux des années précédentes et présentent des complexités qui nécessitent de vous apporter des explications.

 Pour aider à une meilleure compréhension, nous reproduisons les avis d’imposition des années 2012 et 2013 d’une famille de QUINCY-VOISINS avec leur autorisation.

 Cette famille demeure dans une habitation individuelle (nature = MAISON) dont la valeur locative brute est proche de la valeur locative moyenne de notre commune

Valeur locative brute 2013        = 3181

Valeur locative moyenne 2013 = 3015

 La famille est composée d’un couple et de 3 enfants.

Au titre des 3 enfants, la famille bénéficie d’abattements à hauteur de 10% de la valeur locative moyenne pour les 2 premiers enfants, à hauteur de 15% pour le troisième enfant, soit au total une réduction de la contribution d’environ 258 €.

 Au total, la famille va contribuer pour un montant de 402 € en 2013 (hors contribution à l’audiovisuel) soit 80 € par personne (qui confirme l’article sur la fiscalité) dont :

-       265 € seulement au bénéfice de la commune,

-       123 € au bénéfice de la communauté de communes,

-       9 € au titre des aménagements d’envergure régional notamment pour la réalisation du métro « grand paris »,

-       5 € au bénéfice de l’Etat au titre des frais de gestion.

 Vous constaterez que l’année précédente, la commune percevait 373 € pour cette même taxe. La réforme de l’intercommunalité ayant des conséquences en termes de responsabilités mais aussi de ressources.

 Entre 2012 et 2013, la famille aura vu sa contribution augmenter de 7 € soit + 1.77 % qui correspond à la revalorisation de la valeur locative brute décidée par les parlementaires dans le cadre du vote de la loi de finances pour l’année 2013.

 Pour l’avenir, Jean Jacques JEGO et l’équipe des candidats de la liste « Pour Notre Village » considèrent que le maintien des taux de la fiscalité locale de la commune et de la communauté de communes du pays créçois est un objectif atteignable si la législation demeure constante.

 En fonction du résultat de la loi de finances pour 2014 actuellement débattue à l’Assemblée Nationale, ils prendront des engagements très précis en matière d’évolution de la fiscalité locale.

 

 

 

 

Fiscalité

Au cours de la période  2008/2014, la fiscalité locale aura beaucoup évolué. Le gouvernement de droite a supprimé la taxe professionnelle, une des principales ressources des communes, jusqu’alors. Depuis cette suppression, toute augmentation de la fiscalité locale sera  supportée principalement par les familles au travers de la taxe d’habitation et de la taxe foncière .

La majorité du conseil municipal de Quincy-Voisins, comme dans de très nombreuses autres villes,  a délibéré  pour que cette suppression n’ait pas lieu,  parce que cette décision était injuste et serait inefficace pour l’économie nationale.  

Malgré cette réforme et dans  un contexte économique très défavorable  depuis 2008,  alors que les dotations financières de l’Etat aux communes se réduisent chaque année, quelque soit le gouvernement en place, l’équipe réunit autour de Jean-Jacques JEGO n’a pas augmenté les taux de la fiscalité locale au cours des 6 dernières années. C’est une réalité rare.

Quincy-Voisins est depuis très longtemps, la ville de notre canton où les impôts locaux sont les plus bas.

Fiscalité dans fiscalité fiscalite-th-2012-300x174

 

Les graphiques joints  montrent qu’à Quincy-Voisins, les contribuables à la taxe d’habitation  paient près de 100 € de moins par personne au foyer (soit environ 400 € pour un couple avec 2 enfants) que les contribuables d’Esbly. Cette situation est aussi la même pour ce qui concerne la taxe foncière qui concerne les propriétaires.

Pour la majorité en place, faire payer des impôts à leur juste mesure est une marque de fabrique et un engagement. 

Jean-Jacques JEGO et les candidats à ses cotés lors des élections de mars 2014 poursuivront cette voie. L’équipe continuera de demander une réforme de la fiscalité locale plus équitable, notamment qui prenne en compte véritablement les revenus des familles. Une réforme qui aussi donne les  moyensfiscalite-taux-th-2012-300x184 dans fiscalité aux collectivités publiques de faire face à leur responsabilités.

    

 

 

 

 

 

Pose de la première pierre de l’entreprise STIHL

 

Cette entreprise a été installée par la municipalité avec l’aide très active de notre maire Jean-Jacques JEGO.

 

Pose de la première pierre de l'entreprise STIHL dans Economie maquette-stihl2

La zone d’activité de Ternoy a été créée en 1990 ; les terrains achetés peu à peu par la municipalité

et le plus souvent en accord avec les agriculteurs.

La société « Aménagement 77 » du conseil général a porté le projet

Il y eut des fouilles archéologiques (pour 600 000 €) pour aboutir à quelques feuillets

de conclusions sans découvertes réelles.

Il y eut divers projets : Leroy Merlin fut le plus remarquable. Il fut opposé à un projet sur Nanteuil les Meaux,

 et les « amis » UMP mirent toutes leurs forces pour que le projet n’aboutisse pas.

Cependant, grâce aux relations de notre maire avec un Vice-Président du Conseil Régional,

les échangeurs purent être inscrits au 12ème plan national et, cerise sur le gâteau,

la SANEF décidait de créer un nouvel échangeur vers Strasbourg et à sa destination.

Ajoutons la déviation Sud-Ouest de Meaux et le site de Quincy-Voisins

 devint un site incontournable pour un développement industriel.

C’est donc une réussite remarquable de la municipalité et de notre maire

qui réussit enfin à optimiser toutes les conditions de cette implantation.

Des emplois certes même si les bénéfices iront à la Communauté de Communes du Pays Créçois.

 

 

Internet et la fibre optique

Il y eut d’abord l’ADSL pour quelques uns avec un débit médiocre. Il y eut  le WIMAX et des antennes financées par le département.
Il y eu le projet de NRA (nœud de raccordement des abonnés) financé par France Télécom dès la création d’Orange.

Il y eu la fibre optique mise en place par le département vers les zones d’activités : celles de Ternoy, de la Bonne Rencontre et de la Pajotte sont connectées.

Il y eu une boucle de fibre vers la mairie de par la nécessité de relier par internet à haut débit les services municipaux à la perception.

Demain la parole est à la Communauté de Communes du Pays Créçois, qui entreprend de participer au groupement départemental pour l’installation de
la fibre optique chez les  particuliers.

Quincy-Voisins, fort mal desservie, serait prioritaire…on parle de 2015 pour le raccordement de tous les particuliers.

La majorité municipale et ses délégués à la Communauté de Communes, Monsieur Basuyaux et Madame Holtzhauer suivent le dossier.

 

La fibre optique est à ce jour un projet performant et nous adhérons totalement au choix de la Communauté de Communes de s’y consacrer.

Moyens de communication autoroutiers

Notre commune a su, par l’action déterminée et volontaire de la municipalité, œuvrer pour que se créent à notre périphérie des ronds-points (financés par le Département), des échangeurs (le complément de celui de Quincy-Voisins payé par l’Etat, la Région et le Département), l’échangeur depuis Reims et vers Reims payé par la SANEF.

Ces millions d’euros d’investissements autoroutiers auxquels s’ajoute la déviation sud-est de Meaux vers la Nationale 3  n’auront rien coûté à la commune de
Quincy-Voisins sinon la totale implication du maire et de la municipalité pour faire aboutir avec opiniâtreté ces dossiers difficiles. Ces moyens de communication ont impacté largement l’implantation des entreprises à Quincy-Voisins.

Economie : toujours plus d’empois

Economie : toujours plus d'empois dans Economie zaeDepuis que Monsieur Jean-Jacques JEGO est maire, la municipalité a fait en sorte d’être à l’écoute des entreprises qui cherchaient à s’installer. Il y eut La ZAC de la Bonne rencontre (12,5 Ha) et sur la zone de Ternoy (5Ha) créée en 1989 (1990). Cette dernière zone a été vendue récemment à la société STIHL.

Apportant des emplois à toute la région de Meaux, nous avons perçu également les taxes qui ont contribuées à alléger la charge des impôts des habitants de la commune.

Nous regrettons qu’avec notre mariage forcé avec la Communauté de Communes du Pays Créçois, les taxes « Pro » dues par l’entreprise STIHL iront à la communauté de communes comme toutes les recettes attendues de la zone de la Berthe (derrière la station essence (1.5 Ha)).

maquette-stihl-150x150 dans EconomieNous poursuivons néanmoins notre démarche pour orienter de nouvelles entreprises vers Quincy-Voisins pour toujours plus d’emplois.

Jacquesyvonpierre |
Gimmeshine |
Republiqueetsocialisme75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Yenamarre69
| Bernardofrsc
| Removals0info