Archives pour la catégorie Ecoles

Caisse des écoles

Caisse des écoles dans Ecoles loto-caisse-des-ecoles-300x225C’est sans doute sa vocation d’instituteur qui a fait que  notre maire y accorde toute son attention. C’est son engagement, une sorte de sacerdoce. C’est lui qui a permis à la Caisse des Ecoles de renaître et aujourd’hui d’aider les écoles dans leurs projets pédagogiques, dans les achats de matériels, de livres pour les maternelles ou de jeux éducatifs.

Avec un budget de 81 823 € (subvention municipale de 30 100 €), la Caisse des Ecoles associe également les parents de part leurs dons ou leur participation au loto annuel de la Caisse des Ecoles.

Les écoles

L’année 2013 est marquée par la modification des rythmes scolaires. Ce décret nous a été imposé et notre seul choix était 2013 ou 2014.

Nous avons réfléchi que s’il  nous était imposé il valait mieux percevoir une aide en 2013/2014 que pas d’aide du tout si nous reculions notre décision.

Vous verrez dans le journal municipal (l’Avis à la Population) toutes les conséquences de ces choix du gouvernement.

Il conviendra d’analyser les résultats après une mise en place difficile. Nous avons dû  recruter 41 intervenants, travailler sur les horaires de nos agents, sur la modification des temps d’animation, voire du ménage. Nous avons fait face.

Rien n’est parfait et il faut donc que nous nous  adaptions à la réforme en soutenant les intervenants et les enfants obligés de subir ces changements de situations successifs qui ne sont pas forcement réducteur de stress ou de fatigue (pour les plus petits notamment).

Les TAP

Afin de ne pas être dépassée par la réforme des rythmes scolaires imposée, notre commune et sa municipalité ont choisi de se lancer dans cette réforme qui s’imposera à tous en 2014.

C’est encore difficile à mettre en place mais les débuts difficiles sont aujourd’hui dépassés.

Reste le cas des élèves de maternelle qui sont encore un peu perdus dans les modifications de leurs rythmes.

Nous travaillons à rechercher une meilleure formule notamment en gardant un seul référent au lieu de passer d’un intervenant à un autre.

C’est encore traumatisant pour les plus jeunes de voir partir leur petit camarade avec sa maman alors qu’ils devront rester plus longtemps ou aller vers les accueils du soir.

Nous recherchons l’harmonisation de ces temps qui ne sont pas sans coût cette année.

Une réflexion devra être menée car certaines familles font peu de cas de ce temps, inscrivent ou n’inscrivent pas leurs enfants, sûres que la mairie les gardera.

Il restera à imaginer d’autres formules limitant le nombre d’intervenants à ce jour (41 personnes) avec un coût très important : 100 000 €, sans compter le coût des matériels qui seront nécessaires.

La réforme »Peillon » qui nous est imposée tend à transférer sur les communes les activités sportives et culturelles. Il conviendrait que l’Etat ne
se décharge pas ainsi de sa responsabilité.

Jacquesyvonpierre |
Gimmeshine |
Republiqueetsocialisme75 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Yenamarre69
| Bernardofrsc
| Removals0info